5 puits avec les Roses 2019 💧

Article mis à jour le 16 juillet 2020


L’importance des puits au sein des écoles et collèges 🤓

Réaliser le forage d’un puits, son équipement d’une pompe à eau et d’un système d’irrigation comporte de nombreux avantages.
💧Donner les moyens pédagogiques aux instituteurs d’aborder les thèmes de l’environnement et la rareté de l’eau,
💧 Rendre les enfants autonomes et responsables à travers la gestion des plantations et du jardin pédagogique.
💧 Créer des espaces verts et ombragés dans les écoles du désert. Apporter de la fraîcheur.
Ces réalisations présentent d’autres caractéristiques.
🌱 Projet qui encourage l’équipement des écoles de la province du désert,
🌱Action qui soutient l’économie locale par la sollicitation d’un maçon, d’une personne en charge du forage et de commerçants de pépinières,
🌱Réalisation qui vient compléter les notions abordées en classe en apportant un outil récréatif et pédagogique aux enfants (> par la possibilité de mettre en place un jardin éducatif).


Comme vous aviez pu le lire dans un de nos derniers articles, la générosité des Roses du Trophée Roses des Sables 2019 a permis la mise en place de nombreux projets solidaires auprès d’écoles du désert. Aujourd’hui, nous vous proposons de revenir sur les cinq puits qui ont pu voir le jour auprès d’écoles et de collèges 😍

1. Un puits au collège de Mezguida 🌱

Ségolène et Cécile au collège de Mezguida, à la découverte de leur projet 💦

Ségolène et Cécile de l’équipage 84 ont permis la réalisation d’un puits au collège de Mezguida. Un article dédié à leur projet se trouve ici > Puits à Mezguida

2. Un puits à Chorfat Bahaj 🌿

Sabrina et Caroline lors de leur visite à l’école Chorfat Bahaj 💚


Caroline
et Sabrina, équipage #12, ont ancré la solidarité au cœur de leur aventure Trophée Roses des Sables.
📣 « Ce projet nous tenait à cœur pour offrir aux enfants de l’eau sur place, leur apprendre à créer une plantation et être un peu plus autonomes… »
C’est auprès de la petite école du village de Chorfat Bahaj, à quelques kilomètres de Rissani que le forage de puits a pu voir le jour. Lors du Trophée, Caroline et Sabrina ont pu se rendre sur place pour prendre conscience de l’importance de leur projet. C’était également l’occasion pour elles de rencontrer le directeur de l’école, l’équipe pédagogique et une partie des écoliers venus à leur rencontre. Depuis leur passage en octobre 2019, un système d’irrigation (goutte à goutte) a été installé et permet d’irriguer les plantations de l’école. De nouvelles plantations devaient être réalisées au printemps 2020, avec le confinement, celles-ci verront le jour plus tard. 

3. Un puits Tabouassamt 🌴

L’école de Tabouassamt où le projet de Cécile et Aurélie a vu le jour 🌿


Cécile
et Aurélie de l’équipage #78, Les Roses Écarlates, ne se voyaient pas prendre part au rallye sans réaliser un projet solidaire concret sur place.
📣 “Dès le début, le rallye ne pouvait pas être, pour nous, dissocié des actions solidaires. Cet aspect-là de l’aventure [la solidarité] nous parait aussi important que le défi personnel et sportif…Nous avons donc essayé de développer autour de nous cet esprit solidaire et cette envie d’aider les autres afin de pouvoir financer le forage d’un puits au sein d’une école. L’une de nous est Ingénieur Juriste en Environnement, principalement dans le secteur de l’eau. L’autre est directrice d’école maternelle. Donc, pour nous ce projet “coulait de source”. Il permet de faire un lien avec nos compétences professionnelles et d’aider ainsi à développer l’accès à l’eau et à l’éducation.”
Ainsi, grâce à leur mobilisation le forage d’un puits a pu voir le jour auprès de l’école de Tabouassamt, près de Rissani. Le forage a atteint 32 mètres, il  irrigue les nombreuses plantations de l’école. De nouvelles plantations devaient être réalisées au printemps 2020, avec le confinement, celles-ci verront le jour plus tard. 

4. Un puits à Rissani 💦

📣 “Pour moi, le Trophée a toujours été associé à une action pour Enfants du désert. Avec les Popines en 2016 et en 2018 [financement de deux salles de classe] Ça me semblait donc logique de continuer les actions que nous avons mené. Je ne me vois pas faire un Trophée Roses des Sables sans mener une action solidaire. C’est pour ça que quand j’ai proposé à Cindy le projet du puits elle a répondu oui. Nous sommes attachées aux valeurs véhiculées : solidarité et partage.” Constance 
Cindy et Constance de l’équipage #177 Diet’n Plus ont financé le forage d’un puits au sein d’une grande école de Rissani : l’école Moulay Ali Chérif. Lors du Trophée, elles ont pu découvrir leur projet déjà terminé. Il permet d’irriguer toutes les plantations de l’école. 

Cindy et Constance lors de leur venue à l’école Moulay Ali Chérif 🤓

5. Un puits à Erfoud 💧


Les trois équipages québécois :
#514France et HélèneGazelles des neiges, #528Stéphanie et StéphanieLes Stéphany’s,  #534Geneviève et AnneRoses sans frontières
ont financé le forage d’un puits auprès d’une école de la ville d’Erfoud.

Quelques mots sur leur motivation : 
📣 « Il allait de soi pour nous de profiter de cette occasion pour s’impliquer davantage. En s’engageant dans ce projet nous espérons contribuer de façon concrète à l’amélioration de la vie au quotidien des femmes et des enfants du désert. »  #528

Le forage du puits a pu voir le jour en janvier 2020 auprès de la grande école Tighmarte d’Erfoud ou près de 250 enfants sont scolarisés. Il permet d’irriguer les nombreuses plantations de l’école et de nouvelles verront le jour dès que possible. Cet équipement, attendu avec grande impatience par l’équipe pédagogique sur place rend désormais possible la réalisation d’espaces verts pus conséquents et de potagers éducatifs. 

Les trois équipages québécois à l’origine du projet 🧡