Humanitaire marocL’hôpital Moulay Ali Charif d’Errachidia est le plus grand de la Province d’Errachidia : la région où toutes nos actions prennent forme depuis 10 ans.

Tout au long de l’année, nous essayons de répondre au manque  matériel de cet hôpital grâce aux dons médicaux et paramédicaux des équipages du 4L Trophy et du Trophées Roses des Sables. Ainsi, pèses bébé, otoscopes, béquilles, fauteuils roulants, compresses… viennent soutenir l’action de l’équipe médicale de façon régulière.

Dès que nous le pouvons, nous redoublons d’efforts pour venir en aide à des services spécifiques. L’an dernier ce sont 3 respirateurs neufs que nous avons remis pour équiper le service pédiatrique grâce à un don de la société Breas. Cette année, grâce à la mobilisation de deux participantes du Trophée Roses des Sables (2014), nous avons pu équiper le service de néonatalogie d’un four de photothérapie intensive.

Cet équipement inexistant à l’hôpital d’Errachidia est pourtant primordial. Les ictères du nourrisson (la jaunisse) sont fréquents. En France, ils sont bénins car tous les hôpitaux disposent du matériel adéquat pour y faire face. Ici, ce n’est pas le cas. L’hôpital le plus proche pouvant les guérir se trouvait à 300 kilomètres. Une distance bien trop longue pour une prise en charge d’urgence… Des encéphalopathies graves apparaissaient alors chez les enfants qui n’avaient pas pu être soignés. C’est pourquoi il nous paraissait essentiel d’agir vite, pour offrir un avenir meilleur aux enfants.

Nous nous sommes donc rendus à l’hôpital Moulay Ali Charif le jeudi 26 février avec notre équipe pour procéder à l’installation de cet équipement avec l’équipe médicale sur place.

Equipement service néonatal

Sur place, Karima, responsable du service pédiatrique nous attendait de pied ferme ! Elle nous a conduit jusqu’au service de néonatalogie pour installer ce matériel en présence de l’équipe de néonatalogie (responsables, infirmières, sage femme…) et du spécialiste d’Access Medical (fournisseur du four de photothérapie intensive). Les dernières explications pouvaient alors être données.

Karima m’en dit un petit peu plus sur le fond du problème « Ici, nous savons comment utiliser ce matériel, au cours de notre formation nous avons appris à utiliser beaucoup d’appareils qui se trouvent normalement dans tous les hôpitaux. Le problème c’est qu’ici le manque crucial d’équipement est réel. »

Nous comprenions alors une fois de plus la réelle nécessité de venir en aide matériellement à ces hôpitaux. Quelques minutes après l’installation du four de photothérapie intensive, un nourrisson se trouvait déjà sous les lumières du nouvel équipement.

Un petit Youssef qui sera le premier à être soigné par cet appareil…

Action médicale Enfants du désert

Un grand merci, du fond du cœur aux deux Roses à l’origine de ce projet. Votre don va changer des vies, et ça : ce n’est pas rien ! Merci.